Démarche artistique

Mathilde Forest crée différentes déclinaisons visuelles s’inspirant des thèmes de l’abandon et de la conservation du patrimoine matériel et immatériel. Son travail propose une réflexion sur les enjeux inhérents au devenir de l’environnement bâti par un processus documentaire et collaboratif. Elle utilise fréquemment la consultation et l’interaction avec différents publics afin de faire rêver à de nouvelles vocations pour des lieux abandonnés ou à reconstruire. Dans la plupart de ses projets, ces rencontres constituent un moteur de création – ce qui influencera le choix des lieux mis en images, le choix des sujets des techniques utilisées.

Avant de se consacrer à la photographie, Mathilde Forest a œuvré pendant plusieurs années comme chercheure en sociologie. Cette expérience teinte sa pratique artistique puisqu’elle place au cœur de sa création l’approche collaborative qui permet d’amasser des témoignages et des fragments de scènes de vie reliés au rapport à l’architecture.

Son approche narrative favorise principalement la représentation de sujets architecturaux au cœur d’ambiances denses en étudiant les cadrages de manière précise. Elle intervient fréquemment à la prise de vue par le biais de jeux d’éclairage artificiel combiné à la lumière naturelle afin de ramener l’attention du regardeur sur des éléments caractéristiques de sites qui sont parfois devenus triviaux.